Page précédente

lettres

Dans la lettre que j'ai reçue de l'Inspection Académique, il est spécifié que mon mi-temps a été refusé pour des raisons de « localisations g éographiques de mon poste actuel »... Reventin et son barrage, son péage d'autoroute, son aérodrome... est un milieu « rural ».

Je rappelle le rectorat ; discussion ; et les mots qui tombent comme la foudre, créant un arc en ciel dans mon coeur humide : « envoyez aujourd'hui un mail et une lettre de motivation à l'IA afin qu'il considère un recours pour une année de disponibilité ». Alors depuis midi j'y recrois. Je souris aux gens dans la rue. Le soleil est dehors et en moi. Je n'en parle pas. Mais je vais replonger dans mes dossiers !»


   

Jeudi 27 mai 2004 20h. « Une heure que je saute sur place. Téléphone à mes amis... Depuis une semaine je guettais mon courrier.


A 18h30, Philippe m'appelle de la maison : « comme tu sembles l'attendre beaucoup, je te téléphone pour te dire qu'il y a une lettre de l'inspection ». Je crains que cette lettre ne soit la traditionnelle qui suit le mouvement de grève (pas faite) du 25. Non : mon nom et adresse sont écrits à la main sur l'enveloppe. Forcément c'est ça. Je demande à Philippe de me la lire. J'aurais tant voulu la lire intimement... mais je ne peux attendre qu'il me la renvoie...

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ