Page  précédente

page 7/10

Nouveaux horizons

Villelaure, le 29 janvier 2008,

 

Souvent les gens me demandent : qu'est-ce qui a été le plus dur dans ton tour du monde seule en vélo ?

Sûrement sont attendues des réponses sur les cols à 5000 mètres sous la grêle, la solitude en pleine Patagonie, les rencontres hasardeuses en Chine, le vol de Ruyam en Bolivie...

Et pourtant je suis catégorique sur ma réponse : le plus dur c'est le retour !

 

Le retour au quotidien…

 

Je mesure à quel point je me suis perdue depuis mon atterrissage en France, riche de 15 000 km autour de la Planète.

L'errance d'un quotidien à réécrire, d'une profession à redessiner et d'un périple à apprendre à partager…

J'ai enfourché mon vélo tous les matins depuis que je suis rentrée, certes, mais pour partir vers la même destination, une salle de classe et quatre murs. Une classe fermée que j'ai du mal à ouvrir sur le monde.

Je suis rentrée tous les soirs au même endroit. Une routine sécurisante, belle, mais lassante. J'ai besoin de ces ailleurs si différents.

   

Je me suis engluée dans un récit à écrire… habitée par une telle envie de partager, de remercier à ma façon, à travers un livre ceux qui m'ont suivie, ceux qui m'ont accueillie durant cette année un peu spéciale.

Aujourd'hui je ne sais pas si cela aboutira, bien que je le rêve au plus profond de moi, mais je souhaite avant tout continuer en prolongeant l'horizon.

 

Certes depuis mon retour j'ai pédalé à la rencontre de régions françaises, mais le départ vers Cuba me donne un nouvel élan. Et Cuba va s'écrire à deux. Je ne sais pas si cela amoindrira nos rencontres ; mais je suis convaincue que ce partage sera magnifique. Cet homme que j'ai rencontré à Ouagadougou alors que je pédalais, avec qui je vis depuis deux ans, se met maintenant également aux voyages en vélo !

 

Je ne sais pas si je pourrais écrire régulièrement des articles pour le site, les cybercafés n'ont pas l'air très courant dans ce pays Castré d'une partie de son identité. Au plus tard à mon retour mi-mars des photos et des textes raconterons notre millier de kilomètre sur les pistes des Caraïbes.

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ