Page précédente

Le 17 décembre,

 

Je me sens vraiment bien. J’ai retrouvé mes marques, grâce à certaines personnes. Je retrouve mon état d’être africain dans ma patrie… c’est magique et très fort humainement !

J’ai grandi ; mes amis aussi et nous nous retrouvons avec encore plus d’intensité… c’est si fort en moi !

Hier j’ai passé l’après-midi dans une classe de 1 ère L au lycée de Pontcharra (dans la classe de Nicole Brossard)… leur montrer quelques photos (ce qui me vaudra de m’acquitter de… pour celui qui comprendra), leur raconter quelques brides de ces trois mois. Merci à eux pour leurs questions, leur intérêt. Cela m’a vraiment aidée : dans ma réadaptation à la France, dans mes réflexions… et puis j’aurais tant aimé lors de mes 15 ans que quelqu’un vienne me dire que les rêves se réalisent si on fait tout pour…

Merci Nicole pour tout ça et le reste…

   
Je recommence à remplir les sacoches, ce n’est pas facile… mêler vêtements chauds (pour la Terre de Feu, pour les cols à 5000m…) et les vêtements légers (pour le désert nord chilien, pour la côte…). Et je n’ai le droit qu’à 20 kg… sachant que Ruyam en fait bien 15 kg et que le prix d’un kg supplémentaire est de 60 E ( !!!!) ; équation mathématique guère résoluble…
Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ