Page précédente

L'île aux larmes
  vers les Carnets de voyages  
   

Gorée est une petite ile au large de Dakar. C'est de là que les esclaves africains étaient stockés les esclaves avant d'être envoyés vers le " Nouveau Monde ". Commerce triangulaire, 4 siècles pour dépeupler un continent (10 000 000 d'Africains sont arrivés ainsi aux USA, un nombre similaire a succombé en route), pour détruire une culture, des sociétés.

Une porte ouverte sur l'océan, appelé "porte du voyage sans retour". , Ils passaient du temps entassés et enchaînés dans de minuscules salles. Les hommes étaient jugés selon leur poids et leur musculature, les femmes selon leur poitrine et leur virginité, les enfants selon leur dentition. Ils étaient ensuite attachés dans des bateaux (400 personnes par bateaux avec 30% de morts en route) pour 3 mois de traversée avant d'être vendus en Amérique.Voyage cadenassé en bateau, 400 personnes attachées, 30% de perte en route.

A Gorée, ce commerce triangulaire a commencé en 1536. L'abolition française de l'esclavage date de 1848... C'est tard, très tard, trop tard pour tous ces enfants qui étaient jaugés à la dentition, toutes ses femmes jaugées à leur virginité et leur poitrine, tous ces hommes jaugés à leurs musculatures...

En effet, les bateaux partaient des ports européens chargés de pacotilles. Arrivés en Afrique de l'Ouest, ils échangeaient cette pacotille contre des hommes. Et la route continuaient à travers l'Atlantique. Accostant en Amérique, les esclaves étaient vendus et les bateaux repartaient chargés d'or, de café, de cacao vers l'Europe.

Bref devant cette porte mes larmes ont coulé. J'étais contente qu'elles coulent, qu'elles se mèlent à l'océan autrefois si rouge de sang. Je ne pleure par sur l'inhumanisme de mes ancêtres, je ne culpabilise pas. Je sais le poids de l'Histoire, je sais l'importance de l'enseigner. Pleurer sur les victimes ? Sur les bourreaux ? Les 2 sûrement...

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ