Page précédente

Jo N'Diaye

10 millions d'esclaves ont ainsi été déportés et un nombre équivalent d'Africains sont morts en cours de route.

Je pense aux formes souvent plus insidieuses d'esclavagisme qui existent aujourd'hui. et là j'ai mal et je culpabilise.

Plusieurs textes figurent sur les murs de l île :

La plupart des citations sont de Jo N'Diaye, conservateur de la maison des esclaves et Grand Homme.

" Ici, comme à Dachau, on peut seulement dire plus jamais "

" Se souvenir de son passé, pour reconstruire sa dignité "

" Le pire c'est que le commerce des esclaves noirs ait débuté avec la renaissance et qu'il ait pu se poursuivre en France en même temps que la science, la culture et la religion prenaient en Europe le chemin de la liberté "

" De l'esclavage est née la liberté mais. Liberté doit être solidarité. Car c'est de l'amour des hommes, les uns des autres que naîtra la Paix "

Dédé St Prix, visiteur  : " je savais mais j ai vu. et j en reviens différent " (je partage)

Elie Wiesel  : " Le bourreau tue toujours 2 fois, la 2 nde fois par l'oubli "

   
  vers les Carnets de voyages  
Joseph Ndiaye, conservateur
de la Maison des esclaves



Aujourd'hui Gorée est une ile classée, jolie et colorée. Les Dakarois
aisés vont y passer leur WE, à la plage. Il reste la maison des esclaves qui se visite. Des pièces exigues où étaient entassés femmes, enfants, hommes.

Dimanche a été une journée en famille, calme dans ce quartier adjacent a l'océan.

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ