Page précédente

 
Eternel instant
De cette semaine, je me sens grandie. Mon regard sur l’Afrique évolue de jour en jour, avec ma connaissance de ce coin du monde. Je suis éblouie parfois, apeurée à d’autres moments. J’ai hâte de continuer ma découverte du monde, voir ailleurs comment cela se passe ; comprendre un peu plus notre planète, ces habitants et donc moi-même...
Peut-être pour qu’un jour nous arrivions à rendre notre monde plus beau, plus harmonieux, plus pacifique ...
   


J’aimerais aussi vous raconter la beauté du ciel ici la nuit...
Mais les mots manquent parfois.
Cette immensité céleste si brillante d’étoiles ;
Ces étoiles filantes défilant ;
Ces éclairs de chaleur (sans tonnerre) zébrant le ciel et éclairant la
terre comme en plein jour...
Cette voie lactée si visible...
Oui cette immensité me relie à chacun de vous ;

Puisque au-delà des lampadaires, des nuages, de la pollution vous voyez les mêmes étoiles...

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ