Page précédente

 
Confidences

27 octobre 2004

Physiquement ça a été dur d’enchaîner les km, j’avais besoin de me poser ici. De retrouver une alimentation équilibrée, après les kg de riz engloutis.

   

La solitude ne me pèse absolument pas pour le moment. J’apprécie énormément les moments où je suis seule sur les pistes, je me sens totalement libre et en communion avec la faune et la flore m’entourant.

Le soir je suis toujours accueillie.

Et surtout, je mesure l’importance d’internet, de pouvoir ainsi me confier, partager, lire ceux que j’aime. Je sais que sans internet je n’aurais pas entrepris ce périple.
Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ