Page  précédente

page 21/31

Le 06 Mars 2005,

A l'origine, il y a les indiens (principalement des mappuches au centre Chili) puis les espagnols sont arrivés (vers le 15-16ème siècle).
Ensuite, depuis 1800, de nombreux européens sont venus habiter au Chili (mines du nord, nouveau lieu, fuite des guerres mondiales ou des famines).

Les Chiliens d'aujourd'hui sont un mélange de tous ces peuples.

J'en discutais récemment avec des chiliennes, d'origine italienne (un lointain ancètre est un jour arrivé de Gènes...).
Elles me disaient ne pas savoir quelle nationalité elles avaient...
Pour moi c'est évident qu'elles sont chiliennes ;
Elles, elles se sentent chiliennes certes mais aussi italiennes, espagnoles (parce que maintenant quasiment tout le monde a du sang espagnol ici...).
Elles me disaient : "En France, vous avez une longue histoire, vous êtes francais ; nous nous n'avons pas ce passé".
Ca me faisait réfléchir.
Bien sûr je connais mes slogans ("/1ère, 2ème, 3ème génération, nous sommes tous des enfants d'immigrés/"), j'ai eu - malheureusement - beaucoup d'occasions de les clamer ces dernières années...

Mais elles ont raison, l'histoire de nos pays est très différentes.

   

Par exemple ces deux chiliennes nées de parents chiliens (je ne sais pas de quand date l'ancêtre génois mais il n'est pas tout récent...) ont eu la possibilité par l'ambassade d'Italie d'obtenir des passeports italiens.
La majorité des chiliens ont ainsi deux passeports : un européen et un chilien.
Je parle là des chiliens de Santiago, je pense que tout cela ne soucie guère les chiliens que j'ai vu durement travailler la terre ou s'occuper de leur bétail dans le sud...

Elles m'expliquaient également que l'Italie (j'ai appris que l'Espagne aussi, je ne sais pas ce qu'il en est de la France et des autres pays européens) cherche à faire revenir ces populations jadis parties.

Ainsi, outre le passeport, l'Italie leur propose de venir s'installer dans leur "ville d'origine" (offre valable bizarrement uniquement là et non dans une autre ville du pays...) : on leur offre une aide financière pour s'installer et une aide pour trouver du travail...

Nouvelle politique d'immigration ?
Je pense à tous ces albanais rejetés d'Italie...

Un racisme, que je ressens assez fortement, existe au Chili entre les différentes origines, aussi bien européennes que indiennes...

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ