Page  précédente

page 6/31

Lota, le 31 décembre 2004...

Les rencontres

Oui c·est vraiment le point fort de mon projet...Je me découvre à travers elles, je découvre les pays à travers elles, je découvre notre planète à travers elles...


A chaque fois elles sont belles, fortes et éphémères...


Chaque matin de départ je ressens la joie de partir vers de nouvelles routes, de nouvelles recontres et la tristesse de quitter ceux que j'ai aimés... le temps de la rencontre.


Au Chili j'appréhendais beaucoup de ne pouvoir en faire, handicapée par la langue. Mais finalement c'est parti !
Il y a eu les deux Francisca de Santiago, qui ont vraiment été une famille pendant quelques jours, pour Noël. Je les retrouverai j'espere en mai avant de reprendre l'avion pour la France.Je ne vais pas vous raconter toutes mes rencontres, leur nombre ne le permet pas. Mais je voudrais vous parler de certaines...Il y a quelques jours j'ai recu un mail signé Dimi et Betty : "Nous sommes à 60 km de Salta, direction la Cordillère, après Armarillo. Nous construisons un chalet : Passe quand tu veux". Texto le mail. Je ne savais pas du tout qui m'écrivait ; je trouvais les explications franchement vagues... Mais après consultation de ma carte, ça ne me faisait faire qu'un détour de 200 km donc pourquoi pas. Me voila lancée avec Ruyam sur une route... petit a petit je m'enfonce au milieu de nulle part, dans une vallée se rétrécissant. Petit à petit les cailloux remplacent le bitume.

 

   

Où suis-je ? Où vais-je ? Peut-on habiter là ? Je ne suis même pas attendue, n'ayant pu répondre à leur mail... J'arrive à une rivière impasse... j'ai beau essayer de trouver des gens pour demander, nada... Je me demande vraiment dans quoi je me suis embarquée. Et puis soudain sur ce camino de pierres, une jeune femme au ventre bien rond et avec un beau sourire apparait..

Simultanément elle dit : "Kristelle ? "
quand je prononce : "Betty ? "...

C'est ainsi au milieu de nulle part mais en harmonie totale avec une faune et une flore magnifique que j'ai fait la connaissance de Dimitri (Belge) et Betty (normande).


Ces deux ingénieurs de 28 ans sont partis il y a exactement un an pour un tour du monde en vélo ;


En Bolivie ils ont appris que Betty était enceinte. Pendant quatre mois elle a pédalé à 2... et un soir de camping sauvage, ils ont dormi dans un coin qui leur a plu, c'etait il y a deux mois. Le lendemain ils se sont renseignés pour acheter le terrain. Aujourd'hui ils terminent de construire un chalet dans lequel je me suis réchauffée de leur hospitalité. Une histoire particulière, la leur... je l'ai partagée pendant deux jours... j'ai découvert le bonheur de pêcher, de vivre de la nature environnante, de l'eau de la source... J'ai ressenti l'harmonie de leur couple. Et puis quelle joie de pouvoir partager nos histoires de vélo autour du monde ! Le bonheur de découvrir qu'ils arrivent aux mêmes conclusions que moi sur la vie et le monde...

Merci à tous les deux !

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ