Page  précédente

page 2/14

Quel cadeau au quotidien !

 

Oui j'espère pouvoir vous envoyer les photos !!

 

Les photos de ces nombreuses tarentules (araignées grosses comme mon poing), de ces perroquets verts...

Ca c'était au Chili dans la pré-cordillere.

 

Et là je suis donc au bord de l'Atlantique en Argentine.

J'ai pédalé pendant 4 jours pour aller voir des pingouins, des phoques, des lions et des éléphants de mer.

Pourtant il fait 30 degrés… C'est l'endroit au monde le plus près de l'Equateur où vit toute cette faune du froid.

Pédaler pendant 4 jours dans la pampa (toujours elle !) avec deux argentins de mon âge… Heureusement qu'ils étaient là ces deux étudiants en médecine en voyage à travers leur pays, comme le Che et son ami il y a quelques années...

   

A trois on est plus fort pour affronter le vent, les pistes ensablées ou caillouteuses.
Et puis à trois c'est plus beau de voir un troupeau de guanacos (sortes de lamas) traverser devant nous ; c'est plus beau de croiser un zorro (sans masque ni épée, ici c'est une sorte de renard) ; c'est plus beau de voir un tatou (sorte d'animal entre tortue et putois), de voir des ñandus (sortes d'autruches), ...

Affronter le vent, vraiment souffrir physiquement et puis… sur une plage voir ces colonies de lions de mer venus ici où il fait 30 degrés (¡!!) se reproduire ; entendre ces éléphants de mer barrir ; voir les phoques se déplacer ; pouvoir approcher des pingouins...

Oui on oublie toutes les galères et on se dit que la Terre est Belle (et au fond de soi on dit un grand merci à Monsieur l'Inspecteur pour l'année de dispo !!!!) !

  vers les Carnets de voyages  

 

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ