Page  précédente

Passer quelques jours avec deux argentins m'a permis de mieux découvrir ce pays.

Du Chili je ne connaissais que Pinochet et Allende et le 11 septembre 1973
De l'Argentine je ne connaissais que Videla et la crise de 2001...

J'ai été surprise par les 2 premières questions que m'a posée Nikolas, un de mes 2 compagnons :

“Tu as lu le Petit Prince ? ”
et
“Tu as déjà été à Oradour sur Glanne ?”

Oui surprenant comme questions ; c'était ses références sur la France…

Ils m'ont raconté la crise et la situation actuelle du pays, totalement aux mains du FMI.
Ce pays où 55% de la population vit sous le seuil de pauvreté, où des enfants meurent de faim ¡!!!
Ce pays aux gens si riches (là je suis dans une ville touristique, on se croirait sur la Côte d'Azur…).

   

Ils m'ont raconté les années de dictature sous Videla, les disparitions, les personnes jetées en mer.

Ils m'ont raconté l'extermination des indiens.

Ils m'ont raconté l'accueil de nombreux SS (avec le soutien de l'église)…

Ils m'ont raconté le système scolaire, totalement calqué sur le modèle des USA (imposé par le FMI précisent-ils) :

  • écoles privées où vont ceux qui en ont les moyens
  • ecoles publiques, 50 enfants par classe, sans moyens financiers...
  • Enseignants du public payé 1 200 FF par mois, quand ils sont payés (la mère de Nikolas est institutrice en primaire publique).

Mais ensemble on a partagé la beauté de ce pays…
pays de contrastes, pays de grandeurs…

 

Et avec eux j'ai découvert le mate... J'y avais gouté avec des argentins rencontrés au Sénégal. Mais là c'est autre chose, une vraie institution dans le pays : toutes les deux heures, il fallait que nous posions les vélos pour la pause mate !

C'est à dire boire une sorte de thé, à travers une pipette dans un petit récipient appelé mate. Soi-disant énergétique, c'est surtout un moment convivial, où l'on se passe le mate après avoir remis à chaque fois de l'eau chaude. Franchement le goût n'est pas super mais le moment est agréable

Page suivante
 
 
    Carnet de France, Avant le départ